Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





jeudi 29 mars 2018

FACDAR Alsace : les premiers blocs

© Naval group.
La ministre de la Défense - Mme Florence Parly - s'est déplacée à Lorient pour une visite à l'endroit de la FORFUSCO (FORce maritime des FUSiliers marins et COmmandos) avant de se rendre sur le site de Naval Group et tout particulièrement dans la forme de construction de la frégate Alsace. La septième unité du programme FREMM (Frégate Européenne Multi-Missions devenue FREgate Multi-Missions) est la première FACDAR (FREMM ASM à Capacités de Défense Aérienne Renforcées). La sous-classe Alsace - Alsace (2021 - ...) et Lorraine (2022 - ...) - est très attendue pour prendre la suite des Cassard (1985 - 2021) et Jean Bart (1988 - 2022).

L'acronyme FACDAR prétend à mieux rendre compte de la réalité matérielle des FREMM n°7 et 8 que sont les Alsace et Lorraine. Suite à l'abandon des frégates n°3 et 4 du programme Horizon en son versant français - l'Italie abandonnant, elle aussi, les troisième et quatrième unités tandis que les destroyers britanniques Type 45 dotés du programme PAAMS ne seront finalement "que" six unités -, c'était une version spécialisée dans la défense aérienne du programme FREMM qui devait prendre la suite.

© Naval group.
Avant la réduction de la cible du programme FREMM opérée par le Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité Nationale (LBDSN) de 2008 - le format de la flotte de surface chuta de 24 à 18 frégates de premier rang -, il était question de commander 17 FREMM dont 9 en version ASM et 8 en version AVT. Ce choix résultait du format de la flotte de surface telle que pensée en 1997 : Marine 2015. Avant même qu'une décision ne soit prise entre ajouter les "FREDA" (FREMM de DA) ou les retrancher à la cible initiale, le programme fut amputée de huit frégates. Sur les onze restantes, deux FREMM ASM devinrent des FREDA. 

Le LBDSN de 2013 abaisse, de nouveau, le format de 18 à 15 frégates de premier rang - dont les cinq frégates de classe La Fayette -, contraignant avec facilités à revoir, une fois de plus, la cible du programme FREMM de 11 à 9 unités. Si bien que, en 2013, l'acronyme glisse officiellement de FREDA à FREMM de DA : il était sous-entendu qu'il s'agirait, ni plus, ni moins, que de FREMM ASM ayant des capacités de défense aérienne renforcées, c'est-à-dire un radar Herakles à la puissance augmentée (250 à 450 km de portée) et l'embarquement d'Aster 30, en plus d'un système de combat adapté, pour l'essentiel.

© Naval group.
Il n'en demeure pas moins que l'exercice FREDA-FACDAR (1008,9 millions d'euros par unité - hors armement ?) est reconnu comme plus coûteux que la seule commande des Horizon n°3 et 4 (925 millions d'euros avec les Aster). Et ce ne sont rigoureusement pas les mêmes qualités nautiques entre les deux classes.

Il n'en demeure pas moins que eu égard à la présentation de la nef de construction dans la visite, l'objet principal qui doit y être accueilli et eu égard aux rythmes (calculés sur les cinq premières frégates : de la découpe de la première tôle au lancement de la coque (2,9 années), du lancement à la réception (1,8 années), de la réception à l'admission au service actif (1,3 années) du calendrier du programme FREMM (six ans en moyenne entre la découpe de la première tôle et l'admission au service actif du bateau, la cadence de production a été révisée, au moins, deux fois : les dernières frégates sont lancées et réceptionnées plus rapidement que les premières), il s'agirait bel et bien des premiers blocs de la frégate Alsace. Si l'assemblage n'est pas entamé, il doit probablement être proche de l'être.

Le programme FREMM s'achèvera rapidement quand la Lorraine quittera la nef de construction vers le milieu de l'année 2020 pour aller rencontrer son élément. La première FTI aurait alors déjà connu la cérémonie de la découpe de la première tôle et prendrait la place de la dernière FREMM.  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire