Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





samedi 28 février 2015

Après le 7 janvier – Du dispositif contre-POM aux commandos de chasse

Des hélicoptères de l’ALAT et de la Gendarmerie nationale à Dammartin vendredi 9 janvier. Michel Spingler / AP.
EchoRadar souhaite continuer à vous livrer quelques commentaires sur les événements ayant eu lieu lors de la semaine du 7 janvier 2015. Nous avons toujours une pensée pour toutes les victimes.


Aujourd’hui, nous vous proposons de revenir sur les opérations menaient entre les 7 et 9 janvier. Non pas que nous prétendions décrire avec exhaustivité toutes les opérations et manœuvres des forces de l’ordre. Mais très modestement, nous souhaitons proposer quelques remarques sur le niveau d’engagement, son ampleur, notamment géographique et le dispositif actuel de prévention.

jeudi 26 février 2015

Radar à bulles – 7 : « Batman – Un long Halloween » (Jeph Loeb et Tim Sale)


Second numéro de Radar à bulles de cette nouvelle année 2015, nous vous proposons aujourd’hui de vous intéresser encore une fois au Chevalier noir. « Un Long Halloween » est l’une des sources d’inspiration de la trilogie de Christopher Nolan. Ce tome, réunion d’une série de treize comics, est justement parfois introduit, dans certaines éditions, par une discussion avec le réalisateur dans laquelle il relève les traits marquants qui l’ont inspiré pour ses films.


mardi 24 février 2015

Décès de Jean Boudriot

© Wikipédia.

Trois-Ponts présente l'annonce du décès de M. Jean Boudriot. Avec l'aimable autorisation de son auteur, ce triste billet est reproduit ici. Il n'est jamais trop tard pour connaître ce nom ou le saluer... Cette reproduction n'est qu'une très modeste manière de saluer la mémoire de M. Boudriot.


mercredi 18 février 2015

Frégate de 4000 tonnes : où la trouver ?



L'entreprise DCNS aurait besoin d'ajouter une nouvelle corde à son arc car sa gamme ne serait pas complète sans une Frégate de Taille Intermédiaire (FTI) plus simple, notamment dans sa mise en oeuvre (sans les défis imposés par un équipage si réduit). Le besoin de l'entreprise prend le pas sur les besoins opérationnels de la Marine. La manoeuvre, maintes fois prêtées à Dassault Aviation, ne provoque aucune réaction épidermique. Le projet devrait, à bien des égards, être critiqué. Surtout, il ne semble pas judicieux de prendre sur le maigre budget équipements de la Royale à destination de la flotte de surface. En particulier s'il s'agit de lancer un navire "moins complexe" que la classe Aquitaine.

mardi 17 février 2015

Flotte contractuelle et Flotte virtuelle ?


http://www.meretmarine.com/objets/18323.jpg
© Marine nationale.

Dans une interview donnée récemment à la rédaction de Mer et Marine, le chef d'état-major de la Marine nationale, l'amiral Bernard Rogel, nous offre un grand tour d'horizon de l'actualité de la Flotte. Nous pouvons en retenir la citation du CEMM qui orne l'entretien : "La marine est au-delà de son contrat opérationnel".

Phrase qu'il faut entendre dans le sens où la Marine nationale, comme l'Armée de Terre et l'Armée de l'air, a une activité plus importante que celle définie dans le "contrat opérationnel" fixée par le livre blanc sur la défense et la sécurité nationale.


dimanche 15 février 2015

La Banque FREMM ?


http://www.defense.gouv.fr/var/dicod/storage/images/base-de-medias/images/marine/batiments/aquitaine/ada-fregate-aquitaine-v5/2082183-2-fre-FR/ada-fregate-aquitaine-v5.jpg

La vente de la frégate Normandie - dont la signature du contrat doit très certainement intervenir le lundi 16 février - est soit un cadeau empoisonné, soit le prix à payer pour déverouiller les chances de succès du Rafale pour les marchés à l'exportation. Tout du moins, la Marine nationale se sépare de la frégate qui devait accueillir cette année le tir de qualification du Missile de Croisière Naval à bord d'un navire de surface, une première en Europe. Surtout, quid de l'avenir de la flotte de surface française alors que l'Etat ne se prononce - toujours - pas sur la situation ? Tentons d'apercevoir la situation.

jeudi 12 février 2015

1e Rencontre Parlementaire Cybersécurité et milieu maritime


© @CyberCercle.

Grâce à Nicolas Caproni (@ncaproni), Eric Egea (@eric_egea) et le Cyber cercle (@CyberCercle), la troisième rencontre parlementaire sur la cybersécurité, consacrée à la "marétique", pouvait être suivie depuis Twitter alors qu'elle se déroulait à Paris (Maison de la chimie).

Le propos qui va suivre n'est qu'une reprise augmentée (de ma seule responsabilité) des tweets (tous disponibles sur @FauteuilColbert, dans le module sur votre droite depuis cette page ou sur Twitter via #RPCybermaritime) de ces trois personnes. Merci à elle de nous permettre de suivre la conférence donnée depuis partout dans le monde.

Au passage, nous observons que le réseau social dans ce cas précis permet de décupler un auditoire physique de 100 ou 200 personnes.


mardi 10 février 2015

2015-2022 : résurgence du porte-avions ?


http://www.clbh.co.uk/wp-content/uploads/2011/08/HF_QE0001.jpg 
© Inconnu. Futur proche ? Les Queen Elizabeth et Illustrious (nouveau nom de baptême proposé en lieu et place du Prince of Wales).

La France décidait en 1986 puis 1994, 2007 et 2011 d'agir mieux que tout le monde en renouvelant à moitié sa composante aéronavale. Sorte de French touch dans l'art de la guerre aéronavale dans le monde, il ne sera pas nécessaire de revenir sur le pourquoi du comment le budget de l'Etat alimente autant un second porte-avions imaginaire sans cesse amélioré au fil des années.


lundi 9 février 2015

MAPL : 1 + 1 + 2 porte-avions


http://images.china.cn/attachement/jpg/site1002/20121023/001aa0bab90b11f0bd5202.jpg 
© Inconnu. Le porte-aéronefs chinois qui aurait été en exercice NRBC en 2012.

L'information est à recherchée dans les sources ouvertes, ces dernières constituent la plus grande réserve de cette matière première. En tous les cas, c'est l'une des rares manières de procéder quand nous n'avons pas accès à un service de renseignement. Ce serait donc par le fait d'un élu trop heureux et/ou maladroit que nous aurions pu apprendre la construction d'un porte-avions de conception nationale en Chine.


vendredi 6 février 2015

L’Echo du mois avec l’Amiral Forissier - Les défis de l'Archipel France




L’Echo du mois permet d’échanger, au travers d’une interview,  avec des personnalités dont l’action s’inscrit dans les thèmes relatifs à la stratégie, à ses diverses variantes, à ses évolutions technologiques et à leur influence sur celle-ci.

L'amiral Pierre-François Forissier est né à Lorient en 1951. Admis en 1968 au Collège Naval de Brest, il intègre la promotion 1971 de l’Ecole Navale. Entré aux forces sous-marines en 1975, il y a effectué une carrière complète entre Toulon, Brest et Lorient en servant à bord de tous les types de sous-marins opérationnels. Il a commandé l’équipage rouge du sous-marin nucléaire d’attaque Rubiset l'équipage bleu du sous-marin nucléaire lanceur d’engins le Tonnant.

Également marin de surface, il a exercé comme jeune officier les fonctions d’officier en second de la 20ème division de dragueurs et du dragueur Glycine puis, étant capitaine de frégate, celles d’officier de manœuvre du porte-avions Foch. Promu officier général en 2001, il a été amiral adjoint territorial au commandant de la région maritime Atlantique puis amiral commandant les forces sous-marines et la Force Océanique Stratégique (ALFOST) avant de devenir, en 2005, major général de la Marine. Il a été chef d’état-major de la Marine du 4 février 2008 au 12 septembre 2011.