Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





lundi 4 novembre 2013

Le Fauteuil dans le hors-série "Navires militaires" du Marin


Le Marin présente le nouveau numéro de son hors-série Navires militaires, actuellement disponible dans les kiosques. Il vous est même possible de consulter quelques pages.
 
La précédente édition était riche et coïncidait avec Euronaval. Et c'est par son biais que l'auteur de ce blog avait pu trouver d'utiles informations sur le programme CVN-78 avant d'écrire La nouvelle frégate Gloire : entre cuirasse et armes électromagnétiques. Sans oublier les articles sur la modernisation de la Marine chinoise ou la confirmation que le SNLE de troisième génération était sur les rails que l'on pouvait lire dans cette édition...

Navires militaires 2013 se découpe en trois grandes parties :
  • le contexte politique,
  • industrie et programmes français, 
  • marines et programmes étrangers.

Dans la première partie, ce sont les interviews du ministre de la Défense, M. Le Drian, du chef d'état-major de la Marine, l'Amiral Rogel, de l'auteur de Flottes de combat, Bernard Prézelin et d'autres personnalités très intéressantes que vous pourrez lire. Et au milieu de ce bel aéropage, vous avez l'interview que j'ai donné au Marin.
La partie industrielle est particulièrement intéressante car Le Marin brosse un portrait non seulement de tous les programmes, ou presque, mais aussi de ce qui se fait à l'exportation, de la situation des divers chantiers et des bases navales. C'est une bonne partie de la base industrielle et technologique de défense navale qui est ainsi présentée.

La troisième et dernière partie n'est pas la moins intéressante. Nous pourrons constater que la Royal Navy aura réussi sa remontée en puissance en 2023 (et c'est aussi grâce aux investissements navals réguliers consentis précédemment), que la marine chinoise poursuit sa modernisation ou que l'US Navy reste la grande marine de ce début du XXIe siècle.

La rédaction du Marin (ses journalistes sont sur Twitter) dépeint un très beau tour de l'horizon naval. De plus, l'hebdomaire est toujours très intéressant.

Bonne lecture !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire