Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





samedi 27 février 2016

HIL Marine : HML ?

© Marine national. Une Gazelle à bord du Siroco pour un exercice amphibie en 2013.
Le général de la Motte, COMALAT, réaffirme la volonté de l'Armée de Terre et de voir aboutir le programme HIL, si possible plus rapidement que la programmation le prévoit (la première machine est espérée pour 2028), et qu'il demeure interarmées. Cela suppose que la Marine nivelle par le bas ses besoins en matière de voilures tournantes. Quelles pertes capacitaires ? Quels éventuels gains ? Un compromis peut toujours surgir avec de la bonne volonté. 

vendredi 26 février 2016

"Géostratégie de l'océan Indien" d'Hervé Coutau-Bégarie


Intéressons-nous à l'étude de l'océan Indien dans une perspective géostratégique (les données politico-militaire appliquées à l'espace pour reprendre l'expression du professeur) proposée par Hervé Coutau-Bégarie (Géostratégie de l'Océan Indien, Paris, Economica, 1993, 352 pages). Les données du problèmes sont déjà anciennes de quelques crises et ambitions. Ce qui n'enlève rien à l'approche très intéressante de la notion de "maîtrise des mers" tout comme la présentation des fondamentaux dans l'étude de cet espace. 

mardi 23 février 2016

ASBM ou APBM ?


Les Anti-Ship Ballistic Missile (ASBM) permettraient de toucher et détruire des unités navales, de manière surprenante les plus "grosses", et constitueraient ainsi l'arme idéale permettant d'annihiler les grandes unités de surface, donc les vecteurs permettant à une force aéroterrestre d'influencer la décision à terre pour reprendre l'Amiral Castex et le général Beaufre. Ce paradigme présenté aujourd'hui comme étant celui de la Chine dans un cadre mental américain dit Anti-Access/Area-Denial (A2AD - Déni d'Accès/Interdiction de Zone)semble faire l'impasse chez ses promoteurs sur son origine soviétique. Pourtant, un Anti-Port Ballistic Missile aurait toute sa pertinence car la guerre du Pacifique étant essentiellement une guerre de bases pour reprendre le mot d'Hervé Coutau-Bégarie (Traité de Stratégie, Paris, Economica, 2011 (7e édition).

lundi 22 février 2016

FTI et AVT : de la bande littorale jusqu'à la profondeur stratégique

© Thales.
La question du nombre de batteries devant équiper les futures Frégates de Taille Intermédiaire (FTI) ne peut qu'être actuellement en cours de définition car, rappelons-le, les seules différences entre les Aquitaine et les FTI résident dans le non-embarquement des MdCN (Missiles de Croisière Navale) et un tonnage moindre de 1000 tonnes - ce qui supposerait un tonnage à pleine charge de 5000 tonnes... Une première batterie serait constituée d'une suite Anti-Sous-Marine (ASM), une deuxième d'une autre suite mais de Défense Aérienne (DA) et, enfin, la frégate embarquera-t-elle une dédiée à l'Action Vers la Terre (AVT) ? 

dimanche 21 février 2016

"Sun Tzu en France" de Yann Couderc


Yann Couderc (@SunTzu_France) espérait que sa "contribution" à la compréhension de la pensée de Sun Tzu, "particulièrement riche, mais est également difficile à débroussailler" allait nous convaincre de l'intérêt de son chef d'oeuvre : L'Art de la Guerre. Avouons-le : nous avions les plus grandes peines à entrer dans cette étude sur l'introduction de Sun Tzu dans la culture française. Mais surprise : après avoir entamé la lecture, nous ne lâchions plus le livre. Pire, nous en redemandons !

samedi 20 février 2016

19 février, Acte fondateur d'une Europe en cercles concentriques ?



David Cameron est-il l'un des princes européens les plus audacieux de ces dernières années ? Il enchaîne les référendums historiques quand d'autres Etats entretiennent des relations compliquées avec le suffrage universel. L'accord trouvé hier nous semble accoucher d'une Europe en cercles concentriques. Mais, l'Europe ne serait-elle pas devenue britannique ? La crise constitutionnelle anglaise s'est-elle délocalisée sur le continent ?

vendredi 19 février 2016

"L'OTAN au XXIe siècle - La transformation d'un héritage" d'Olivier Kempf


Nous n'avions pas pris la peine de parcourir la première édition du livre d'Olivier Kempf mais nous réparons notre erreur quant à cette deuxième édition. L'auteur nous dit qu'il y a bien des choses maritimes à relever dans cette grande affaire. Dans une période où, depuis 2007 et les nombreuses crises touchant toute ou partie du système occidental, la stratégie politique française, pour reprendre le vocable de Castex, choisissait de revenir au commandement intégré de l'OTAN tandis que le débat s'enlise entre défense européenne et défense de l'Europe. Dans un cas comme dans l'autre, les Européens sont incapables d'assurer une défense aux frontières tandis que les Américains regardent ardemment vers le Pacifique. 

mercredi 17 février 2016

AEJPT ascendant FOMEDEC exposant pont plat ?

© Inconnu. Aquilon et Fouga CM-175 Zephyr sur le porte-avions Clemenceau (via PMM Belfort).
Le projet FOMEDEC (Formation Modernisée et d’Entraînement Différencié des Equipages de Combat) repose sur la réalisation de la partie française de l'AEJPT (Advanced European Jet Pilot Training), c'est-à-dire le remplacement des Alphajet. Rassemblés, en plus, dans le cadre d'un autre programme, Cognac 2016, qui devait voir arriver l'Ecole de l'Aviation de Chasse sur la base du même nom. En l'état, le retard porterait le tout pour l'année 2018, au plus tôt. L'ensemble pourrait générer 100 millions d'euros d'économie. Mais où est la partie navale ? Une négociation à trois se dessine.

mardi 16 février 2016

Pseudolite : une évolution significative dans la surveillance maritime ?

© Airbus DS. Initialement développé par QinetiQ, le programme et son équipe ont été racheté par Airbus en 2013.
La création des Zones Economiques Exclusives (ZEE) en 1982 impliquait celle d'un "nouveau" couple conceptuel dans la surveillance des espaces maritimes. Là où les missions de PATrouille MARitime (PATMAR) sont des interventions, donc ponctuelles dans le temps et dans l'espace, le nouvel objet spatial invite à une SURveillance MARitime (SURMAR) permanente dans le temps et dans l'espace. Osons écrire que c'est le passage de la Défense à la Sécurité. Concernant les aéronefs et aérolites conçus en fonctions des missions qu'ils doivent remplir, le graal demeure caché dans la veste de Godot. Cependant, les pseudolites séduisent par les promesses de résoudre la quadrature du cercle.

lundi 15 février 2016

L'Archipel France et la sécurité alimentaire


Nous achevons nos quelques divagations sur l'agriculture, en particulier en France. Tentons, non pas une synthèse, mais un cas pratique bien typique de nos propos habituels. Quelques français s'interrogeaient, dont l'Amiral Raoul Castex, sur le devenir du pays en cas d'invasion de sa partie métropolitaine. Ce qui s'était produit entre 1940 et 1944. Ce qui aurait pu se produire pendant le conflit Est-Ouest (1947-1991) alors que le réseau Stay Behind n'aurait pas remplacé un nouveau paradigme politique français. L'agriculture comme facteur de la puissance archipélagique française ? 

dimanche 14 février 2016

Agriculture française : acteur ou sujet stratégique ?

© Inconnu.
Nous évoquions quelques règles générales proposées par Camille Rougeron quant à l'incidence stratégique de l'agriculture pour la Défense nationale. Il était question de son rôle dans l'occupation de l'espace national (européen) car "gouverner, c'est peupler". Mais nous nous devons de nous interroger sur le rôle de l'agriculture française alors que sa partie industrielle est en crise. Participera-t-elle de la puissance française, au sens de la définition de Raymond Aron (la capacité d’une unité politique d’imposer sa volonté aux autres unités), ou bien ne sera-t-elle plus car les sols français seront le réceptacle des ambitions de nouvelles populations ou le vase d'expansion de puissances en mal de terres arables ? 

samedi 13 février 2016

Impensé rural français : de nouvelles prises de terres ?


Ces quelques propos de Camille Rougeron sur l'économie agricole dans la perspective de la Défense nationale nous servaient d'introduction. Olivier Kempf, proposant son analyse du système irriguant la France (d'Europe), c'est-à-dire les relations entre les villes, les campagnes, les systèmes de transport et les flux les liant, remarquait un "impensé rural" français (Géopolitique de la France - Entre déclin et renaissance, Paris, Technip, 2013, pp. 93-110). La nature ayant horreur du vide, nous vous proposons d'invoquer Carl Schmitt par la notion de "prise de terres" afin d'envisager quelques perspectives pour cette "France spacieuse" (p. 94).


vendredi 12 février 2016

L'économie agricole par Camille Rougeron


Heureux chineur d'un des ouvrages de Camille Rougeron (La Prochaine Guerre, Paris, Berger-Leuvrault, 1948, 358 pages), nous nous sommes intéressés aux leçons qu'il prétendait tirer des combats de la Deuxième guerre mondiale au sujet de ce qu'il nomme L'économie agricole (pp. 137-154). Dans "La prochaine guerre", il mêle des considérations aussi bien du temps de paix que du temps de guerre pour nous proposer une considération stratégique de l'agriculture au service de la Défense nationale.

mercredi 3 février 2016

Renforcer la puissance navale française ? Mariage de raison avec l'Armée de l'air

© Wikipédia. A Long Range Anti-Ship Missile (LRASM) launches from an Air Force B-1B Lancer during flight testing in August 2013.
Les relations institutionnelles entre les forces armées d'une puissance politique sont régulièrement la source de frictions dans l'accomplissement du plan stratégique, tel que conceptualisé par Beaufre. En particulier, les liens régissant les aviations de coopération et les armées de l'air sont particulièrement sensibles. La France n'échappe pas à la règle et nous vous proposons ce questionnement : la frontière liquide mais étanche séparant l'Armée de l'air des missions aéromaritimes n'est-elle pas contre-productive ?