Facebook

Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





lundi 31 octobre 2016

Les Glorieuses

© STX. La Floréal 3000 succède aux frégates de surveillance NG et NG2F.

Gouvernement, Parlement et Marine nationale n'envisagent pas publiquement une refonte des frégates de surveillance alors que leur prolongation, avec celle des frégates La Fayette comme futures frégates de surveillance, devient l'un des rares socles afin de soutenir un format à un peu plus de vingt patrouilleurs d'ici à 2030.

dimanche 30 octobre 2016

L'Inflexible à Amiens ?

© Mer et Marine. Vincent Groizeleau.
La "Flotte du Nord" (française) abandonnera les anciens SNLE de la classe Le Redoutable qui vont rejoindre leur chantier de déconstruction (2018 - 2027). Ils seront remplacés par les SNA (2016 - 2029) avec l'arrivée très prochaine du Rubis. Pourquoi ne pas sauvegarder, au moins, l'une de ces coques pour l'installer comme musée dans la ville d'Amiens où reposent le romancier Jules Verne (8 février 1828 - 24 mars 1905) et l'inventeur du périscope, le contre-amiral Daveluy (21 octobre 1863 - 19 janvier 1939) ? 

samedi 29 octobre 2016

Pris par la patrouille

© Marine nationale. Du 20 au 28 octobre 2016, les forces armées de la Nouvelle-Calédonie (FANC) ont conduit une opération de police des pêches entre les récifs d’Entrecasteaux et les îles Bélep qui visait à faire cesser les activités de pêches illicites de trois navires vietnamiens, les FANC ont déployé le patrouilleur 400 tonnes La Moqueuse ainsi qu’un avion de patrouille et de surveillance maritime Gardian du détachement de la flotille 25 F.


La France dispose de la deuxième ZEE1 mondiale, juste derrière les États-Unis. Et peut-être bientôt la première si tous les dossiers de demande d’extension déposés par la France sont acceptés. Mais que représentent réellement ces onze millions de km² ? Tout simplement l’accès à des ressources, qu’elles soient déjà disponibles aisément ou plus complexes à récupérer, voire hypothétiques. Citons pêle-mêle les gisements d’hydrocarbures off-shore, nodules polymétalliques et la ressource halieutique (entre autres). 
 

vendredi 28 octobre 2016

La compagnie de La Cordelière

La Cordelière est baptisée officiellement le vendredi vingt-huit octobre de l'an De Grasse deux mille seize. Embarquez et suivez-nous dans cette nouvelle aventure !


jeudi 27 octobre 2016

Code Dauphin


Les capacités opérationnelles de la Force Maritime de l'Aéronautique Navale reposent en grande partie sur ses voilures tournantes. Les 27 NH90 NFH (remplaçant 40 Lynx et 29 Super Frelon) ne suffiront pas à accomplir l'ensemble des missions dévolues aux voilures tournantes. Une grande partie des Panther, Dauphin et Alouette III quittera le service dans les prochaines années. La piste du marché de l'occasion est soulevée afin de continuer les opérations actuelles.


mercredi 26 octobre 2016

Sécurité maritime privatisée et Corne de l’Afrique : nouvelle gestion du chaos ?

© Le Marin. Olivier Mélennec, "Une "armurerie flottante" interceptée en mer Rouge", Le Marin, 12 avril 2013.


Alors que les marines de guerre peinent à aligner suffisamment de moyens dans le cadre de la lutte anti-piraterie, la privatisation d’une partie du spectre de la sécurité maritime est une voie explorée par nombre d’acteurs au large de la Corne de l’Afrique. 

mardi 25 octobre 2016

Horizon Marine 2025 : triptyque pour la marine garde-côtière ?

© Marine nationale.
L'Amiral Christophe Prazuck, Chef d'État-Major de la Marine nationale (CEMM) depuis le 12 juillet, après les cinq années de l'Amiral Rogel (12 septembre 2011 - 12 juillet 2016), s'exprimait pour son premier « grand oral » devant la représentation navale. Une des premières choses à relever est son propos appuyé sur le besoin de la Marine nationale pour ses missions de sauvegarde maritime dites de l' « Action de l'État en Mer ». Le CEMM semble révéler le cap qui guidera désormais la programmation vis-à-vis des futurs définitions et cibles pour les programmes BATSIMAR (BATiment de Surveillance et d'Intervention MARitime) et ceux visant à remplacer les frégates de deuxième rang (classes Floréal et La Fayette). 

lundi 24 octobre 2016

Frégate du quatrième rang


La diplomatie navale française s'appuie sur la capacité intermittente à montrer le pavillon au large de toutes les îles de l'Archipel France, condition sine qua non de notre intégrité territoriale. Le lancement du programme BATSIMAR (BATiment de Surveillance et d'Intervention MARitime) est repoussé depuis deux lois de programmation militaire. C'est pourquoi l'hypothèse (ci-dessous) explore un abaissement volontaire du besoin afin de lancer dès la prochaine loi de finances non pas une frégate de troisième rang mais du quatrième rang afin d'obtenir rapidement de nouveaux patrouilleurs et faire remonter les capacités de l'AEM (Action de l'État en Mer) pour palier les ruptures temporaires de capacités déjà constatées et éviter, surtout, la rupture globale.

dimanche 23 octobre 2016

L'Aviation navale dans la guerre d'Algérie (1954 - 1962) : SURMAR, CAS et GHAN

© Inconnu. Piasecki-H-21C (31F) de la Marine Nationale.
Les opérations menées pendant la guerre d'Algérie (1954 - 1962) comprenaient, logiquement, l'engagement de la Marine nationale tant pour le contrôle des façades que pour la fourniture de moyens humains et matériels aux opérations menées à l'intérieur des terres. L'ensemble des "armes" de la Marine furent engagées dont l'Aviation navale dans toutes ses composantes. Ces opérations ne sont pas sans rappeler les engagements actuels, notamment l'opération Barkhane, et bien d'autres.

samedi 22 octobre 2016

Une contribution navale à la surveillance de l'espace ?

© Jaime Karremann / Marineschepen.nl, achtergrond: Google Earth. Schets; satelliet is niet op schaal, de vorm van de radarbundel is fictief.
Les capacités françaises de surveillance de l'espace sont en pleine modernisation tant pour le traitement des obsolescences (radar GRAVE) que pour la préparation de l'avenir (BEM Monge). La Marine nationale apporte sa contribution grâce à une certaine polyvalence des outils employés pour assurer la crédibilité de la dissuasion. Les travaux menés en Hollande ouvrent des perspectives nouvelles quant à l'intérêt des navires aptes aux missions de défense aérienne. 

jeudi 20 octobre 2016

La frégate de deuxième rang dans le renouvellement de la flotte de surface

© Oscar Parkes for Daily Telegraph. They are included two of the Lion class battleships that never completed. Also notice two of the five King George V class battleships with the old names (Jellicoe, later Anson and Beatty, later Howe). Ships that he construction started after 1939 are not included such as the battleship HMS Vanguard.

La "thèse de la flotte équilibrée" permet d'apprécier la répartition des bateaux entre les capacités d'éclairage et celles du corps de bataille. Répartition qui évolue en fonction du dogme dominant en matière de stratégie navale : passage du mahanisme (maîtrise des mers après la bataille décisive) au corbettisme (sea control ou sea denial pour l'usage de la Mer), par exemple. Le renouvellement de la flotte de surface française évolue autour de choix structurants et de priorités constants depuis les années 1960. L'axe dominant reste et demeure la capacité de la Flotte à se projeter depuis sa concentration méditerranéenne, comme elle l'avait fait dans le Pacifique (force Alpha (1965 - 1968), par exemple. Les frégates de premier rang étant en cours de renouvellement, où pourrait se situer le curseur pour les autres frégates ?

mercredi 19 octobre 2016

Quels noms pour les FTI ?

© Ministère de la Défense.
Le programme FTI sera lancé au premier trimestre 2017. S'il fallait reprendre le déroulé du programme FREMM alors la première tôle serait découpée aux alentours de l'année 2018 pour un lancement en 2021 et une entrée en service en 2023 de la tête de série. En juin 2006, la ministre de la Défense Michelle Alliot-Marie dévoilait les noms attribués aux FREMM sur proposition du Chef d'État-Major de la Marine (CEMM). La construction de l'Aquitaine débutait l'année suivante. En 2017 les noms des futures FTI pourraient être dévoilés. Lesquels ? 

mardi 18 octobre 2016

La Frégate de Taille Intermédiaire

© @PiwiFL
Un peu avant l'année 2013 il est étudié, puis confirmé en 2015 lors de l'actualisation de la LPM, que les trois dernières FREMM (9, 10 et 11) seront remplacées par des Frégates de Taille Intermédiaire (FTI). Officiellement, la FTI succède aux frégates La Fayette. Elle est proposée à l'exportation sous le vocable de Belh@rra. La configuration de la tête de série était révélée par le ministre de la Défense en personne avec le Chef d'État-Major de la Marine à ses côtes. Le programme est même avancé au premier trimestre 2017 (contre un lancement envisagé en 2018 antérieurement). Deux questions : s'agit-il d'une frégate de premier rang ? Survivra-t-elle aux élections en 2017 quelque soit le président ?

lundi 17 octobre 2016

Nouveau vaisseau de 80






La puissance théorique d'une marine se mesure, traditionnellement, à l'aune de son tonnage mais l'ère des engins puis missiles renouvelle l'intérêt porté aux caractéristiques des salves des unités navales composant une marine. Ces quelques lignes invitent à considérer l'importance de cette salve dans le positionnement stratégique d'une marine et sa valeur combattive affichée tout en soumettant un moyen à étudier pour la renforcer drastiquement.

dimanche 16 octobre 2016

Yemen : systèmes égalisateurs de puissance en mer

© Inconnu.
L'ensemble des conflits touchant le Yemen (guerre du Saada (2004 - 2014) et guerre civile (2014 - ...) tout comme les activités d'organisations comme Ansar al-Charia (division d'AQPA (Al-Qaïda dans la péninsule arabique), connaît une partie navale prise en compte par les groupes infra-étatiques. De quoi vérifier la transposition de la célèbre formule du général Gallois par Hervé Coutau-Bégarie au missile air-surface "égalisateur de puissance sur mer" (Hervé Coutau-Bégarie, Le problème du porte-avions, Paris, Economica, 1990, p. 71). Le déni d'accès et ses outils d'interdiction sont de plus en plus accessibles, non plus seulement le missile anti-navire.

samedi 15 octobre 2016

Tropisme Balbuzard pêcheur

© Marine nationale.


L'entreprise américaine Boeing mène actuellement une campagne de promotion commerciale en faveur de sa machine conçue avec l'hélicoptériste Bell : le V-22 Osprey. "Navy Recognition understands that the idea is that if these European countries [Espagne, Italie, France et au Royaume-Uni] can pool their orders with the USMC and US Navy upcoming orders, there is a good chance that the tiltrotor aircraft would become affordable to them." Les forces armées européennes ne sont pas insensibles au charme du convertible. "In the case of the UK and France, the interest is coming from the Navy".

vendredi 14 octobre 2016

Armements PA1 et PA2, quelles perspectives ?

© Inconnu. R98 Clemenceau et R99 Foch.




L'intégration d'un deuxième porte-avions dans la Marine nationale permettrait, lors des IPER (Indisponibilité Périodique pour Entretien et Réparation)/ATM (Arrêt Technique Majeur) du Charles de Gaulle (2001 - ...), de faire durer le GAn à la mer, élément essentiel de sa crédibilité opérationnelle au service des manœuvres diplomatiques. Les armements PA1 et PA2 devront être reconstitués : quelles modalités, quelles possibilités ?

jeudi 13 octobre 2016

Bab el-Mandeb : victoire navale américaine sur les Houthis (9 - 13 octobre 2016)

© US Navy.
Depuis le 4 octobre 2016, suite à l'attaque réussie contre le HSV-2 Swift loué à une administration civile émiratie, une division navale formée par les USS Mason (DDG-87) et Nitze (DDG-94), encadrant l'USS Ponce (AFSB(I)-15) patrouillent dans les eaux du détroit de Bab el-Mandeb. Le destroyer USS Mason (DDG-87, type Arleigh Burke, classe Flight IIA) était visé par deux salves de missiles tirées depuis le territoire yéménite sur les journées des 9 et 12 octobre. Cette dernière date est le jour anniversaire de l'attaque de l'USS Cole (DDG-67) en 2000. 

mercredi 12 octobre 2016

Le porte-avions du seuil

© Marine nationale / Sebastien Chenal. Le porte-avions Charles de Gaulle se prépare à entrer au bassin.
La décision de construire le PAN 1 Charles de Gaulle à Brest est présentée comme la source de la réalisation d'un porte-avions à la coque trop étroite. "Sa taille est le résultat d'un arbitrage entre la longueur, conditionnée par les dimensions de la cale de construction de l'arsenal de Brest, et son déplacement, conciliant la puissance des chaufferies nucléaires et la vitesse maximum demandée" écrivait par exemple le sénateur André Boyer (Rapport d'information 358 (1999-2000), L'avenir du groupe aéronaval : La nécessité d'un second porte-avions). Les cales brestoises sont-elles en cause ?

mardi 11 octobre 2016

Victoire posthume des Horizon 3 et 4

© Marine nationale.

L'annexe Défense au Projet de Loi de Finances (PLF) 2017 livre enfin le résultat du pari lancé depuis juin 2005 : quelle(s) économie(s) budgétaire(s) seront obtenue(s) avec l'abandon des frégates du programme Horizon n° 3 et 4 et leur remplacement par une version AA (puis de DA) des FMM (devenues FREMM) ? Aucune. Les 11 années nécessaires pour faire reconnaître ce désastre financier apaiseront peut-être ceux qui attendaient avec patience le verdict, sans que l'intérêt national soit sauf.

lundi 10 octobre 2016

BPC-NG

© DCN. Bâtiment d'Intervention Polyvalent présenté au salon Euronaval 1994. D'une longueur de 198 mètres pour 50 de large au niveau du pont d'envol, 19 000 tonnes de déplacement.

Les annexes au Projet de Loi de Finances (PLF) 2017 portant sa partie Défense contient en deux lignes (l'expression utilisée est exactement : "BPC NG : Bât.de projection et cdmt nouv.génération") : serait-ce l'annonce d'un nouveau navire ?

dimanche 9 octobre 2016

F21

© DCNS.

Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2017 livre d'ultimes informations sur le programme FTL (Future Torpille Lourde) ou Artémis. Ce nom semble vraiment ressurgir d'outre tombe. Cette munition sans publicité est pourtant cruciale à la crédibilité des forces sous-marines françaises, et, partant de là, à la dissuasion océanique.

samedi 8 octobre 2016

La refonte fantôme

© Janick Marcès / ECPAD. Revue navale - Ballet d'hélicoptères des autorités au-dessus du PA CDG le 15 août 2004 à Toulon.
Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2017 ne livre presque pas d'informations sur l'ATM 2 ou refonte à mi-vie du porte-avions Charles de Gaulle. C'est pourquoi il apparaît nécessaire de revenir sur les premières déclarations ministérielles. Le côté obscur des lignes budgétaires perturbent la compréhension de la ventilation des crédits pour les travaux à effectuer sur le navire-amiral. 

vendredi 7 octobre 2016

Modernisation des FLF et programme FTI : lancement en 2017/2018

© DCNS. La FM 400 avec étrave inversée.
Le Projet de Loi de Finances (PLF) 2017 livre de nouvelles indications sur les lancements de la modernisation des Frégates La Fayette (FLF) et du programme des Frégates de Taille Intermédiaire (FTI). Si une partie des questions trouvent leur réponse dans ce document, des décisions seront encore à prendre au début de l'année prochaine. 

jeudi 6 octobre 2016

Propulsion nucléaire navale du porte-avions : nouveaux arguments ?

© Ministère de la Défense. Le GAn en route pour le bassin oriental de la Méditerranée.



La question du choix de la propulsion pour le deuxième porte-avions (PA 2) est tout sauf réglé. Les partisans des propulsions classique et nucléaire lancent et relancent les études. La prose d'Hervé Coutau-Bégarie permet de mieux cerner les enjeux du choix de la propulsion nucléaire pour le Charles de Gaulle. Sauf que deux paramètres, l'un ancien, l'autre nouveau, amènent à relativiser les désavantages de l'atome. De nouvelles études et nouveaux débats sont nécessaires afin d'affiner les positions de chaque camp.

mercredi 5 octobre 2016

Intercepter les flottilles en action de pêche illégale

© Ministère de la Défense.





Un exemple récent (corroboré par des observations similaires, notamment reportées par l'Australie) illustre un nouveau mode opératoire en ce qui concerne la pêche illégale : l'action solitaire laisse place à l'endivisionnement de bateaux de pêches dans des flottilles. Les moyens dédiés à la police des pêches dans la Marine nationale, et plus largement dans l'Action de l'Etat en Mer, ne sont pas adaptés si ce procédé venait à se généraliser. 

mardi 4 octobre 2016

Les Affreuses, version DA

© US Navy. Communication Specialist 2nd Class James R. Evans. RSS Steadfast in 2008.
Dans l' "univers" étendu d'une grande saga cinématographique, le résultat de la cannibalisation de chasseurs de modèles différents afin d'en reformer un seul opérationnel est nommé un "affreux". La Marine n'est pas avare d'une rentabilisation à outrance de ses "munitions navales". C'est dans cet esprit qu'est proposé le bricolage à suivre afin de moderniser les cinq frégates de classe La Fayette. Après la version ASM (2 unités), voici la proposition d'une La Fayette refondue en DA (3 unités).

lundi 3 octobre 2016

Les Affreuses, version ASM

Dans l' "univers" étendu d'une grande saga cinématographique, le résultat de la cannibalisation de chasseurs de modèles différents afin d'en reformer un seul opérationnel est nommé un "affreux". La Marine n'est pas avare d'une rentabilisation à outrance de ses "munitions navales". C'est dans cet esprit qu'est proposé le bricolage à suivre afin de moderniser les cinq frégates de classe La Fayette dans une version ASM (2 unités) et une autre AA (3 unités).

dimanche 2 octobre 2016

Assab-Mocha : victoire navale houthie sur les EAU (1er octobre 2016)

La rébellion houthie clame la destruction de l'ancien HSV-2 Swift de l'US Navy, loué à une administration maritime des Émirats Arabes Unis depuis, approximativement, le début de l'année 2015. Loin d'être une escarmouche d'apparence isolée, telle la destruction de l'Eilat (21 octobre 1967) ou celle de la corvette Hanit (12 juillet 2006), cette action navale revendiquée témoignerait d'une stratégie d'ensemble afin de dénier l'usage de la Mer à l'adversaire.