Facebook

Les @mers du CESM


Les @mers du CESM - 19 avril 1944 :

Le cuirassé Richelieu participe au bombardement de Sabang, base japonaise en Indonésie. Le navire français, ayant rejoint l’Eastern Fleet commandée par l’amiral britannique Somerville, prendra part à trois autres opérations visant des bases navales ennemies. Après 52 mois passés en mer, le bâtiment rentre à Toulon le 1er octobre 1944. À nouveau déployé en Asie du Sud-Est l’année suivante, le bâtiment assistera à la capitulation du Japon dans la rade de Singapour le 23 septembre 1945.





jeudi 30 octobre 2014

"La Marine nationale en Afrique depuis les indépendances - 50 ans de diplomatie navale dans le Golfe de Guinée" de M. Le Hunsec

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51I64vZAmbL._SY300_.jpg
 
 
C'est un ouvrage discret qui a croisé ma route et pourtant il traite d'un sujet si fondamental, hier comme aujourd'hui, il aborde tant de points importants, qu'il est très surprenant de ne pas le croiser plus souvent. 


mardi 28 octobre 2014

Renforcer la puissance navale française ? Dynamiser l'outil industriel

© Verhaaren Naval Architect, le CSword 90 de CMN.








Dans la suite des quelques billets publiés dans l'esprit de renforcer la puissance navale nationale, nous ne pouvons que continuer (puisque vous semblez approuver la démarche). Continuons de nous amuser à secouer les fondations de l'édifice.

dimanche 19 octobre 2014

Renforcer la puissance navale française ? La nouvelle densité de l'arsenal


© Inconnu.
De manière assez surprenante, s'il y a bien une facette de la stratégie qui ne passionne pas souvent, c'est bien la logistique et le soutien (s'il est possible de les réunir en une seule facette, ce qui est une autre question). Appliquée à la Mer, cette remarque ne peut que se concrétiser. Depuis quand n'avons-nous pas remis en cause l'organisation d'une base navale, d'un arsenal ? Peut être l'avons-nous déjà et l'auteur de ces lignes s'en excuse par avance de ne pas avoir remarqué plus tôt une telle réflexion.

mardi 14 octobre 2014

"Rebuilding the Royal navy - Warship design since 1945" de David K Brown & George Moore

http://camberpete.co.uk/general_naval_images_new/rebuilding_the_royal_navy.jpg
Quel fantastique (awesome) ouvrage que celui proposé par les éditions Seaforth Publishing. Publié initialement en 2003, il est réimprimé en 2012. Malheureusement, nos deux auteurs n'ont pas survécu à cet héritage qu'ils nous laissent.

 

David K. Brown a mené une carrière brillante comme architecte naval et a participé à bon nombre de programmes navals qui sont racontés dans cet ouvrage, depuis la fin de la seconde guerre mondial jusqu'à sa retraite en 1988.


lundi 13 octobre 2014

Terre, Air, Mer, Cyber ? La 4ème armée entre coup de com et réalités

http://www.itespresso.fr/wp-content/uploads/2012/09/cyberdefense-cyberguerre-guerre-electronique.jpg
© Inconnu.
 
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a récemment fait part de son sentiment quant à la création, dans un proche avenir (“demain”) d’une quatrième armée cyber. Au même titre que l’Armée de terre, la Marine nationale et l’Armée de l’air, l’Armée de cyberdéfense serait donc pourvue de structures organiques et fonctionnelles, d’un état-major et de prérogatives particulières. Une possibilité pour le moins étonnante du fait d’une distribution et d’une intégration des différents acteurs de la cyberdéfense au sein des structures militaires actuelles. Cet article cherche à comprendre la réalité d’une telle évolution ou si les propos du ministre ne sont pas, pour l’essentiel, qu’un habile “coup de com”.


jeudi 9 octobre 2014

Radar à bulles - 1 : "Malouines - Le ciel appartient aux faucons" (Barron et Taborda)

http://1.bp.blogspot.com/_P2JHzDRnb5s/TIIAFoAmhEI/AAAAAAAAEXY/AiKwubLsPdU/s1600/malouines_cover+copia.jpg
Votre webzine EchoRadar vous propose de suivre maintenant ses fiches de lecture sur les bandes dessinées et comics que ses membres ont pu lire. Autant de tomes, de numéros qui auront un rapport plus ou moins rapproché avec les sujets d'actualité ou d'intérêt habituels. En voici le premier numéro...


mercredi 8 octobre 2014

Piraterie et Terrorisme : deux facettes d'une même pièce ?

http://1214.free.fr/travaux/tapisserie_de_bayeux/scan/drakkar2.jpg 
© Inconnu.
 
Aujourd'hui, il est proposé de se pencher sur deux notions et de les rapprocher. La première des deux est la piraterie qui est un terme très (trop ?) usité. La seconde est le terrorisme qui est appliquée elle aussi à une très grande diversité de cas.


dimanche 5 octobre 2014

Renforcer la puissance navale française ? Le retour au Versailles de la Mer

© Inconnu.

Une chose finit par frapper les esprits quand on entend parler du magma de ressources, de formations et d'activités liées à la mer de Brest à Rochefort. L'une d'elle est l'éclatement de tous les constituants, tant sur le plan géographique qu'institutionnel. Une autre est une interrogation par rapport à une volonté supposée comme telle de s'exclure du monde.

samedi 4 octobre 2014

"Le Charles de Gaulle en action" d'Henri-Pierre Grolleau



Quel immense plaisir de retrouver Henri-Pierre Grolleau dans un nouveau reportage photographique : après "Porte-avions", c'est Le Charles de Gaulle en action qui est sa nouvelle aventure (tous les deux parus chez Marines Editions) !

vendredi 3 octobre 2014

Le mot bimensuel : "Drakkar"

© A. A. Orlinski.


Drakkar, s. m. Sorte de grand bateau dans lequel les pirates et les forbans normands remontaient la Seine, au IXe siècle, pour y commettre leurs déprédations.

jeudi 2 octobre 2014

"Dictionnaire de la Marine à voile" de Joseph du Bon de Bonnefoux




Tentons l'instauration d'une chronique. Chaque mois, deux mots seront présentés. Ils seront tirés du Dictionnaire de la Marine à voile (Paris, éditions René Baudouin, 1980) du capitaine de vaisseau de Bonnefoux. Avant cela, présentons l'auteur de l'ouvrage aussi adroitement que possible. 


mercredi 1 octobre 2014

"Le croiseur sous-marin Surcouf - 1926-1942" de Claude Huan

http://www.marines-editions.fr/boutique/images_produits/zoom_30730_surcouf-z.jpg

Celui qui était alors le plus grand sous-marin du monde méritait bien un ouvrage de cette qualité. Comme il est dit dans la présentation de l'ouvrage, il est difficile de s'intéresser à l'histoire maritime sans croiser le nom de Claude Huan. Et c'est pourquoi c'est un grand plaisir de lire de sa plume l'histoire du Surcouf.